Les revenus fonciers

Voici les conseils d’Ideal immobilier pour vos déclarations de vos revenus fonciers!

Il faut savoir que certaines dépenses et charges que vous avez engagées peuvent être déclarées, celles ci viendront diminuer le montant de vos revenus fonciers.

Néanmoins, pour que ses déductions s’appliquent, il faut que vous ayez opté pour le régime d’imposition réel et non le régime du micro foncier.

De plus, tout ne peut pas se déclarer.

Voici la liste des éléments que vous pouvez mentionner dans votre déclaration :

1) Les dépenses de réparation / rénovation / amélioration / entretien

En effet, les dépenses pour l’entretient de son bien locatif que ce soit de la remise en état ou de la mise aux normes sont déductibles des revenus fonciers. Il en est de même pour une rénovation d’un logement (petits ou gros travaux).

De plus, il est également possible de déduire les ajouts de confort dans une habitation, à savoir la mise en place du tout à l’égout, la mise en place de volets roulants, ….

A savoir, les factures feront offices de justificatifs, c’est pour cela qu’il est important de conserver l’ensemble de vos factures.

 

2) Les charges locatives non récupérées

Le propriétaire bailleur peut être amené à payer des dépenses de types charges locatives. Normalement, le locataire verse dans le même temps, des provisions pour charges et une régularisation est opérée une fois par an.

Au moment du départ du locataire, le propriétaire peut ne pas avoir récupéré la totalité des sommes engagées , alors dans ce cas, ces dépenses sont déductibles des revenus fonciers.

 

3) La rémunération des gardiens / concierges / honoraires de gestion locatives

La rémunération versée au gardien et concierge est déductible de vos revenus foncier, néanmoins la part de rémunération récupérable sur le locataire n’est pas déductible.

Il est en de même pour les honoraires du professionnel avec qui vous travailler pour la gestion locative de votre logement. Vous pouvez aussi déduire les frais de comptabilité.

 

4) Les frais de procédure

Dans le cadre de problèmes avec un locataire, un artisan ou tout prestataire, les frais de procédure sont fiscalement déductibles. Si par exemple, un entrepreneur a mal réalisé des travaux et que vous êtes obligé d’entamer une action en justice, le montant des frais engagés sera déductible de vos revenus fonciers.

 

5) Les primes d’assurances / La taxe foncière

Lorsque vous louez, vous devez vous assurer en tant que propriétaire non occupant. Ces primes d’assurances sont déductibles de vos revenus fonciers.

La taxe foncière est déductible de vos revenus fonciers pour son montant réel. Votre avis d’imposition pourra mentionner une taxe d’enlèvement des ordures ménagères. Cette taxe spécifique est récupérable sur le locataire et ne devra par conséquent pas être déduite de vos revenus fonciers.

 

6) Les intérêts d’emprunts

Si vous faites recours à un emprunt pour acquérir votre logement à titre locatif, il est possible de déduire vos intérêts, mais également les frais de dossiers.

 

Ce que propose l’administration fiscale : Un montant forfaitaire de 20 €

Au-delà des autres frais de gestion, l’administration fiscale vous autorise à déduire un forfait de 20 € / an par location. Ce forfait couvre les dépenses de types impression de documents, affranchissement des courriers, … Ces dépenses étant couvertes par ce forfait, elles ne pourront pas faire l’objet d’une déduction aux frais réels.

 

Ideal immobilier : Agence immobilière Rodez